Camille SERME World Professionel Squash Player

Camille SERME World Professionel                            Squash Player

Chpt du monde individuel du 19 au 22 septembre





Championnat du monde à Sharm El Sheick, au bord de la mer rouge... On ne peut rêver mieux comme cadre pour faire un bon tournoi... :)

Au premier tour de ces championnats, j'ai rencontré la hollandaise Anelize Naude, ancienne numéro 13 mondial. Je savais donc que ça n'allait pas être un match facile... En effet, j'ai mal démarré le match: trop impatiente et pas très précise, elle jouait le bon coup au bon moment. Elle gagne le jeu 11/9.
J'essaie de me reprendre dans le 2 ème jeu mais je ne jouais toujours pas à mon meilleur niveau: je m'en sors de justesse 14/12. J'arrive ensuite à être plus relâchée, et elle semble être plus fatiguée que moi. Je gagne les 2 jeux suivants 11/4, 11/4. Bilan: pas un super match, mais comme on dit, c'est toujours bien de s'en sortir quand on ne joue pas bien...

Au deuxième tour, j'avais une revanche à prendre (ou plutôt 2 revanches) contre l'anglaise Laura Massaro. Pour la petite histoire, j'avais perdu 2 fois au même tournoi avec un an d'intervalle après avoir eu plusieurs balles de match! Alors cette fois, j'étais vraiment motivée! Je n'avais pas envie de lui "laisser" le proverbe: "jamais 2 sans 3".
Tout le match a été intense physiquement et tactiquement... A part le 4ème jeu que j'ai laissé filer après avoir pris un mauvais départ, tous les jeux étaient serrés.. La bataille a été rude! Dans le 5ème jeu, nous sommes restés collés au score jusqu'à 5 partout, puis j'ai pris un peu d'avance jusqu'à 10/5. Un peu nerveuse, je ne voulais surtout pas voir la même histoire recommencer... C'est la 2ème balle de match qui a été la bonne. Bonheur!!
"Enfin!" Voilà le premier mot que j'ai prononcé en sortant du court. J'étais très heureuse d'atteindre les quarts de finale pour la 1ère fois.

Le lendemain, gros match contre Jenny Duncalf, numéro 2 mondial et 1 anglaise.
Pour être tout à fait honnête, je ne pensais pas pouvoir la battre. Je l'avais jouée en mars en Inde et elle m'avait semblé trop solide. Je voulais juste me donner à fond pour ne rien regretter...
Je perds le 1er jeu 11/8. En sortant du court, Philippe me dit que j'ai un peu "gâché" la fin du jeu car j'avais bien joué jusqu'à 8 partout, puis je me suis mise à être moins patiente...
Je repars donc sur le court avec une tactique bien précise: être patiente en fond de court, attendre LA bonne opportunité et attaquer avec un bon shot. Je remporte le jeu 11/7. C'était la 1ère fois que je lui prenais un jeu. Mais je ne voulais pas m'arrêter là: si j'en prenais un, pourquoi pas trois??
Dans le 3ème Jenny a accéléré et a mis plus de poids dans la balle... Petit coup de barre de mon côté, je prends un mauvais départ, trop dur de revenir... Elle remporte le jeu 11/7.
Le jeu suivant, c'est moi qui prend un bon départ. Et je joue bien tout le long du jeu. 11/2 pour moi.
5ème et dernier jeu: je me suis dit qu'elle avait du en garder sous la semelle, j'étais prête pour le combat physique et mental! 3 partout... 4/3 pour moi... 4 partout.. Puis je m'envole jusqu'à 10/4. A ce moment, je me suis dit: "Non, ne pense pas à l'enjeu... Continue comme tu as fais tout au long du jeu, point par point...". Elle sauve la 1ère balle de match par un retour de service nick. Mais la 2ème est la bonne, elle fait une plaque en revers...et c'est la victoire!!
Je n'arrive pas à le croire... Je viens de battre la numéro 2 mondial et j'accède aux demi-finales des championnats du monde! Que du bonheur!!!

Peut-être un peu trop d'ailleurs....

Le lendemain, face à la numéro 1 égyptienne, Omneya Abdel Kawy, je n'avais plus de jus mentalement et physiquement... Je me sentais vidée nerveusement... Le match de la veille m'avait trop coûté, je n'ai pas pu entrer réellement dans la bataille...
J'ai réussi à bien jouer dans les 2 derniers jeux mais seulement jusqu'à 7, puis je m'écroulais... Dommage pour ce match que les jeux ne se soient pas joué en 7... :)
 
Enfin voilà, l'aventure s'est arrêté en demi-finale... Mais quelle aventure!
Je n'en retire que du positif pour l'avenir... Encore beaucoup de travail et peut-être qu'un jour j'atteindrai mon rêve...ou plutôt MES rêves...
Ceux de devenir championne du monde et numéro 1 mondiale...


23/09/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres